Taxe carbone sur l’alimentation : quels seraient les impacts sur les inégalités économiques et nutritionnelles ?

Des chercheurs de l’INRAE montrent qu’une telle taxe sur l’alimentation à domicile accentuerait les inégalités nutritionnelles.

Elle  augmenterait le budget des ménages dédié à la consommation (avec une moindre incidence sur les ménages riches).  Les politiques fiscales visant à diminuer les effets environnementaux des produits consommés ne peuvent donc pas reposer exclusivement sur une action monétaire. Elles devraient être accompagnées d’un ensemble de mesures socio-économiques aptes à garantir leur faisabilité.

Par exemple ? Le soutien au ménages défavorisés afin de sélectionner des produits ayant un moindre impact environnemental. Une opportunité d’action pour les villes ?

https://www.inrae.fr/sites/default/files/pdf/iss20-1.pdf