Les inégalités foncières et l’alimentation

L’Initiative sur les Inégalités Foncières analyse dans son dernier rapport les inégalités foncières dans le monde sur la base du coefficient de Gini : sur 17 pays étudiés, il apparait que 60% de la valeur des terres agricoles est accaparée par 10% des plus riches des populations rurales, alors que 3% de cette valeur est absorbée par les 50% de la population à revenu modeste. Les terres agricoles se concentrent aujourd’hui dans la main d’une minorité de producteurs, généralement des entreprises agroalimentaires.

Les droits de propriété sur le foncier conditionnent dès lors la nature du modèle alimentaire dominant.

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.