La transformation alimentaire, maillon manquant des politiques alimentaires locales

Les entreprises de transformation alimentaire sont un maillon manquant entre l’alimentation locale et de nouveaux marchés. Elles font face au défi de faire se rencontrer production locale, coûts fixes d’exploitation élevés et demande incertaine pour ces produits. Avant de prendre la décision d’investir dans un nouvel équipement, il est nécessaire de mener une analyse complète de la chaine de valeur.

Food processing: the missing link in sustainable food systems

Processing facilities are a missing link between local food and new markets, however, they face a double challenge: that of matching local production, high fixed operating costs and demand for local products. When thinking about opening new processing facilities for local food, it is necessary to carry out a full value chain assessment first.

Schools, universities, hospitals… cities’ new allies to change the food system

Institutions such as hospitals, schools, universities, corporate cafeterias, or even prisons, are other big players in the food system. How can a shift in their practices help a transition to a more sustainable future? And what can cities do to foster their initiatives? A recent book called Institutions as Conscious Food Consumers presents an overview of action in Northern America.

Ecoles, universités, hôpitaux… les nouveaux alliés des politiques alimentaires urbaines

Les institutions comme les hôpitaux, les écoles, les universités, les cantines d’entreprises, voire mêmes les prisons, sont également des acteurs de poids. Comment une évolution de leurs pratiques pourrait-elle aider la transition vers une alimentation durable ? Et que peuvent faire les villes pour les appuyer ? Un livre récent intitulé Institutions as Conscious Food Consumers présente un tour d’horizon de l’action en Amérique du Nord.

Alimentation durable : quelle place pour les indicateurs dans l’évaluation ?

Dans un article récent de la revue Sustainability, un groupe de chercheurs néo-zélandais, danois et français fait le point sur les avantages et les limites de deux grandes catégories de méthodologies d’évaluation de la durabilité alimentaire : celles basées sur les indicateurs, et celles basées sur les valeurs. Leur travail fournit des pistes intéressantes pour toute ville cherchant à suivre les progrès de sa politique alimentaire.