Les conséquences inattendues des succès des politiques alimentaires urbaines

Dans notre système alimentaire actuel, marqué par la pauvreté alimentaire et le gaspillage, la lutte contre la précarité alimentaire peut passer par la redistribution des surplus alimentaires. Mais, demain, que se passera-t-il si on réussit à réduire le surplus et le gaspillage alimentaire ? Comment les organisations d’aide alimentaire peuvent-elles anticiper une telle situation ? Un article récent met en lumière l’importance d’adopter une approche systémique des politiques alimentaires urbaines.

The unintended consequences of successful urban food policies

In our current food system, plagued by both food poverty and food waste, food poverty alleviation can take the form of surplus food redistribution. But what if, tomorrow, we manage to curb food surplus and waste? How should food aid organisations anticipate such a situation? Recent research highlights the importance of adopting a food system approach to urban food policies.

Comment vos parties prenantes voient-elles l’avenir de l’alimentation ?

La participation est une composante essentielle des politiques alimentaires urbaines. Pourtant, les villes ont souvent du mal à mobiliser au-delà des « habitués », militants de l’alimentation durable. Dans un article de 2018, Paul Thompson, de la Michigan State University (Etats-Unis) nous rappelle que les acteurs ont des points de vue très différents sur ce que le futur des systèmes alimentaires devrait être. Mieux comprendre les imaginaires qui motivent les acteurs est un premier pas pour engager le dialogue.

Seeing food futures through different lenses

Participation is key to urban food policies. However, cities often fail to mobilise a variety of stakeholders beyond the “usual” urban food activists. In a paper published in 2018, Paul Thompson, from Michigan State University (United States), reminds us that food actors held very different viewpoints about what the future of the food system should be. Better understanding the imaginaries that drive food actors is therefore a useful first step to starting a dialogue with them.

Comment faire entrer l’alimentation dans l’urbanisme ?

Pendant longtemps, la planification urbaine et régionale ne s’est pas intéressée à l’alimentation. La donne est en train de changer : depuis les années 2000, les urbanistes commencent à parler d’alimentation. Dans un livre intitulé « Integrating Food into Urban Planning », publié en 2018, Yves Cabannes et Cecilia Marochinno nous proposent un tour du monde de la façon dont l’urbanisme peut contribuer à des systèmes alimentaires urbains durables.

How can food fit into urban planning?

For a long time, urban and regional planning was not much concerned with food. Since the 2000’s, however, food has become a topic planners discuss about. In a book called Integrating Food into Urban Planning, published in 2018, Yves Cabannes and Cecilia Marochinno gathered insights from various cities around the world about what planning can do to contribute to sustainable urban food systems.

Beyond supermarkets: food distribution in local food systems

Cities know little about wholesalers and retailers, and too often assimilate distribution with supermarkets. In an article published in the French-speaking Revue de l’Organisation Responsable, two researchers from VetAgro Sup Clermont and AgroParis Tech Clermont Ferrand (France) discuss how independent retailers and wholesalers should be integrated in local food strategies.

Au-delà des supermarchés : la distribution dans les systèmes alimentaires locaux

Peu connus des collectivités locales, souvent assimilés uniquement à la seule grande distribution, les distributeurs sont encore peu présents dans les politiques alimentaires locales. Dans un article publié dans La Revue de l’Organisation Responsable, deux chercheuses de VetAgro Sup Clermont et AgroParis Tech Clermont-Ferrand (France) soulèvent la question de la place de ces intermédiaires indépendants dans les stratégies alimentaires locales.

L’autonomie alimentaire doit-elle être l’horizon des politiques urbaines ?

L’agriculture urbaine et les attentes qu’elle suscite ont entrainé de nombreuses études scientifiques sur le potentiel en autonomie alimentaire des villes. Un article publié dans le Journal of Cleaner Production fait le point. Il montre, d’un côté, qu’il est difficile de comparer ces études, et, de l’autre, que les villes devraient plutôt rechercher la durabilité et la circularité plutôt que l’autonomie.

Is self-sufficiency the ideal goal for urban food policy?

Many scientific studies have looked into cities’ food self-sufficiency potential. An article published in the Journal of Cleaner Production reviews this literature and shows that, on the one hand, that it is very difficult to compare such studies, and, on the other, that cities should focus on circular and sustainable practices rather than sufficiency.